Psychothérapie de l'Enfant, de l'Adolescent et de l'Adulte

VICTIMOLOGIE :

Qu'est-ce que la victimologie ?

La victimologie est un domaine qui étudie la victime. Elle prend en compte 4 aspects liés au statut de la victime, à savoir la dimension juridique, sociale , médicale et psychologique.
Une victime est une personne qui a expérimenté, qui a été témoin ou qui a été confrontée avec un ou plusieurs événements qui ont impliqué une réelle menace de mort, des blessures graves, ou encore des menaces pour son intégrité physique ou celle des autres.
L’accueil et l’aide aux victimes sont devenues une priorité dans notre société. Ainsi, je propose une prise en charge afin d’aider les personnes à sortir de leur isolement et de les soutenir dans leurs étapes de reconstruction en tant que sujet.

Les motifs de consultation:

Tout le monde, au cours de sa vie, peut être exposé à un événement potentiellement traumatique. Voici une liste, non exhaustive, pouvant amener à consulter un psychologue :

  • Accident de la route
  • Catastrophe naturelle
  • Cambriolage
  • Braquage
  • Attentat
  • Violence ( agression, viol, violences conjugales, maltraitances, etc.)
  • Harcèlement
  • Emprise

A la suite de l’événement, qu’il soit unique / isolé ou répétitif, des symptômes peuvent se mettre en place (flashs visuels, cauchemars, sursauts exagérés, ..) , pouvant être vécus comme très déstabilisants, voire perturbants par celui qui les vit. Ils peuvent s’atténuer progressivement avec le temps. Néanmoins, un accompagnement psychologique est conseillé après l’événement afin d’optimiser leur disparition avant qu’ils ne s’installent durablement.
Selon l’Institut de Victimologie, les personnes ayant été confrontées à un événement traumatique unique, présentent dans 20 à 40 % des cas, un état de stress post-traumatique.

Qu'est-ce qu'un stress post-traumatique?

Il s’agit d’un trouble anxieux sévère qui apparaît à la suite d’un événement traumatique qui a éventuellement exposé à la mort. La personne qui présente un stress post-traumatique peut être la victime elle-même de l'événement ou le témoin d'une catastrophe ayant concerné de nombreuses victimes.

Les principaux symptômes sont :

  • les insomnies répétées
  • les cauchemars
  • les changements d’humeur
  • l’irritabilité
  • l’isolement
  • la colère
  • la violence
  • les conduites pathologiques
  • les évitements ( foule , endroits spécifiques)

Si ces symptômes persistent au-delà de 3 mois, on parle alors de troubles chroniques, il est alors nécessaire de consulter un professionnel pour soigner une anxiété généralisée, une phobie sociale, une dépression, une conduite à risque ( alcoolisme, mise en danger, etc.)

Enfin, l’état de stress post traumatique n’est pas la seule complication d’un événement potentiellement traumatique. En effet, les autres conséquences possibles sont l’apparition d’un état dépressif, des troubles anxieux, des conduites addictives (alcool, prise de stupéfiants), des troubles somatiques (douleurs digestives, lombalgies, maux de tête répétitifs, troubles respiratoires), un manque de confiance en soi, une méfiance envers les autres, une honte, une culpabilité, des perturbations professionnelles et familiales, etc.